========


PRÉFACE


La présente étude de The Stars and Stripes, journal des Forces Armées Américaines, couvre la période comprise entre le 6 juin et le 21 août 1944, du début à la fin de la Bataille de Normandie, au cours de la Deuxième Guerre Mondiale. Le 21 août 1944, des éléments isolés de la Wehrmacht continuaient de se battre dans la « poche de Falaise », en Basse Normandie, mais au milieu de la vallée, la seule issue possible était complètement encerclée par l’artillerie alliée, et la longue bataille prit fin.


Dans la longue histoire de The Stars and Stripes, cette période est marquée par la publication de quatre éditions différentes. Le premier numéro de The Stars and Stripes publié en Normandie fut le N° 189, du volume 4, daté du lundi 12 juin 1944, un numéro spécial de huit pages intitulé "Liberation Issue". Le volume 4 fut imprimé à Londres par The Times Publishing Company Limited, Printing House Square. L’étude portera sur l’édition du London Times du lundi 12 juin au lundi 3 juillet 1944, qui fut distribuée quotidiennement aux troupes engagées en Normandie, bien qu’elle fût imprimée en Angleterre. Le numéro spécial 'Liberation Issue" couvre la période du mardi 6 juin au samedi 10 juin 1944. Le journal était imprimé six fois par semaine et acheminé par avion militaire jusqu’à la tête de pont. Il y eut dix-neuf numéros de publiés entre le mardi 6 juin et le lundi 3 juillet 1944.


Normandie 44 libération de Saint-Lô


L’étude portera également sur l’édition de la tête de pont de The Stars and Stripes ronéotypée à Sainte-Mère-Église le vendredi 16 juin 1944 par Charles Kiley. Elle se limitera à un seul numéro du bulletin d’information ronéotypé de la tête de pont, le N° 1 du volume 1, portant cette même date. L’original de cette édition, dont on trouvera la photocopie en Annexe C, se trouve à la bibliothèque publique de New York (New York Public Library). C’est le seul numéro de ce bulletin de la tête de pont qui ait été retrouvé à ce jour. Il y en eut plusieurs numéros qui furent également ronéotypés, mais Charles Kiley, leur auteur-éditeur, ne se souvient pas pendant combien de temps il a sorti cette édition de la tête de pont. Vers le 20 juin, un détachement de la rédaction de The Stars and Stripes, ayant à sa tête le lieutenant-colonel Ensley M. Llewellyn, rédacteur en chef, arriva à Carentan, qui avait été libéré le 12 juin 1944, à quelques kilomètres du front. Nous nous pencherons également sur cet épisode de l’histoire de The Stars and Stripes lié à la ville de Carentan.


Du mardi 4 juillet au samedi 19 août 1944, l’édition de The Stars and Stripes pour l’Europe continentale fut imprimée sur les rotatives de Cherbourg Éclair, à Cherbourg, qui avait été libéré le 26 juin 1944. C’est à cette édition que sera consacré l’essentiel de cette étude. L’équipe de The Stars and Stripes prit ensuite le chemin de Rennes, le dimanche 20 août 1944. Le premier numéro de cette édition, le N° 42 du volume 1, correspond à la fermeture de la brèche de Falaise et ne sera abordé que brièvement à la fin de cette étude.

 


Soldats durant la bataille des haies prenant connaissance de tracts distribués aux troupes allemandes

Dans les pages qui suivent, nous ne nous pencherons pas uniquement sur l’évolution des différentes éditions ; nous étudierons également et en priorité la forme et le fond de ce bulletin militaire, qui fut imprimé et distribué pendant la période cruciale de l’ouverture du Deuxième Front sur le continent européen. Nous y trouverons des éditoriaux, des informations en provenance des différents fronts, des nouvelles des États-Unis, des articles des correspondants de guerre de The Stars and Stripes avec les forces engagées dans la bataille, des comptes rendus d’Ernie Pyle, correspondant de Scripps-Howard, consacrés à la situation et aux activités sur le front de Normandie, des informations sportives et les classements des différentes divisions de baseball, des caricatures et des bandes dessinées, ainsi que quelques rares photos. Mais pour mieux comprendre cette étude, le lecteur attentif sera certainement intéressé par l’histoire de cet organe des Forces Armées des États-Unis, dont les origines remontent à la Guerre de Sécession.

NdT.  The Stars and Stripes est au demeurant la formule consacrée pour désigner la Bannière étoilée des États-Unis.

sommaire | chapitres | préface | présentation | sources | témoignages | accueil